Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2018 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2018.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2018 > Victor Horta

Victor Horta

  • samedi 16 décembre 2017
  • /
  • Dans le DP en 2018

Victor Horta

L’Art Nouveau en Belgique, c’est lui ! Et c’est tout naturellement que 2018 sera l’année de Victor Horta à Bruxelles. Architecte, dessinateur et décorateur belge, Victor Horta est né le 6 janvier 1861 à Gand et mort le 8 septembre 1947 à Bruxelles. Il est l’instigateur et chef de file de l’architecture Art Nouveau.

Dans ses mémoires rédigés à partir de 1939, il décrit sa passion pour l’architecture et les bâtiments née dès l’âge de 12 ans en observant son oncle, entrepreneur, travailler sur un chantier. À l’âge de 22 ans, il s’inscrit à la section d’architecture de l’Académie des Beaux-Arts de Gand. Et c’est cinq ans plus tard, en côtoyant Jules Debuysson, un architecte décorateur d’intérieur à Montmartre, où son père l’envoie en stage, que sa vocation s’affirme alors qu’il étudie les bâtiments classiques et leurs matériaux.

Il écrit :

Mon séjour à Paris, mes promenades, la visite des monuments et des musées avaient ouvertes toutes grandes les portes de mon cœur d’artiste. Aucune école n’aurait pu mieux m’enseigner l’enthousiasme de l’architecture que la vue, la lecture des monuments m’a donné et qui m’est resté pour toujours.

En 1880, il retourne en Belgique et y fera une carrière incroyable. À la fois artiste et transmetteur de son savoir, il sera dès 1893 professeur d’architecture à l’Université libre de Bruxelles puis à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

Souvent à contre-courant, rêvant d’innovations, il cherche à reformer l’enseignement de l’architecture. Dès 1892, il réalise l’Hôtel Tassel, la première d’une longue série de constructions. Des plans, à la décoration intérieure, en passant par les poignées de portes ou la sonnette, Horta ne laisse rien au hasard que ce soit pour des commandes privées ou dans la deuxième partie de sa carrière pour de grandes commandes officielles.

On reconnaît le style Horta aux lignes "coup de fouet" bannissant les lignes verticales et droites, à ses courbes, ses plissures et les pédoncules et griffes qu’il grave, sculpte dans la pierre, le fer et le béton.

Pourtant, la mode de l’Art Nouveau ne dure pas, plusieurs bâtiments conçus par Horta sont détruits ou vendus. Horta lui-même avait cette conscience que son architecture était vouée à disparaître, car il réalisait une commande pour un acheteur et un usage particulier.

Pourtant, aujourd’hui, 70 ans après son décès, la renommée de Horta n’est plus à démontrer. Quatre réalisations sont inscrites depuis 2000 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

  • L’Hôtel Tassel (1893)
  • L’Hôtel Solvay (1895-1903)
  • L’Hôtel Van Eetvelde (1895-1901)
  • La Maison Horta (1898-1901) (actuellement Musée Horta)

L’année 2018 sera ponctuée en Belgique de nombreuses manifestations « Horta Inside Out » : expositions, visites guidées, activités pédagogiques, animations...

Le site http://balat.kikirpa.be/horta proposera dès le 1e janvier 2018 un accès à la photothèque de l’IRPA qui renferme plus de 1500 photos illustrant l’œuvre quasi-complète de Victor Horta, y compris ses œuvres disparues.

Et si lors de vos prochains voyages ou escapades vous cherchiez des exemples d’Art Nouveau ? : une petite touche découverte à vos pérégrinations en songeant à Horta !

Et puis lors d’un passage à Bruxelles, il est possible de visiter trois de ses réalisations :
• Le Musée Horta
• La Maison Autrique
• Les anciens magasins Waucquez qui abritent le Centre belge de la bande dessinée

Pour en savoir plus (sources)


JPEG - 3.5 ko
Retour en haut