Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2018 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2018.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2016 > Otto Neurath

Otto Neurath

  • jeudi 31 décembre 2015
  • /
  • Dans le DP en

L’entrée d’Otto Neurath (1882-1945) dans le domaine public nous ouvre un large champ des possibles, tant son œuvre est protéiforme et embrasse des aspects étonnamment contemporains de la pratique scientifique et de ses implications sociales et politiques.

À la fois philosophe des sciences et du langage, économiste politique et sociologue, membre fondateur du Cercle de Vienne, Otto Neurath était un homme de science inclassable, ayant précisément pour projet d’unifier les formes de science à des fins de connaissance et d’action sur le monde. Tour à tour professeur d’université, directeur de département ministériel, directeur de musée, membre du parti social-démocrate et marxiste (il a été emprisonné pour avoir participé à la brève République soviétique de Bavière), il alliait activisme politique et activité scientifique, ingénierie sociale et projet d’accès universel à la connaissance.

Otto Neurath participe à la rédaction de La conception scientifique du monde, plus connue sous le nom de Manifeste du Cercle de Vienne. Dans la lignée des positivistes logiques, et inspirés par les écrits de Ludwig Wittgenstein, les membres du cercle de Vienne, spécialistes de multiples disciplines, considèrent que les connaissances scientifiques ne peuvent être que de deux ordres, mathématique et/ou empirique. Cette critique fondamentale de la métaphysique s’accompagne chez Otto Neurath d’un projet scientifique, celui de l’unification des sciences, et se prolonge par des engagements politiques et sociaux forts.

La planification urbaine

Pour Otto Neurath, la mise en œuvre politique de ses engagements passe d’abord par une « orchestration urbaine », planification intégrée de l’habitat et des infrastructures communales autogérée par des familles pauvres. Ses premières expériences de planification économique datent de sa présence à Munich. Mais c’est à son retour dans la Vienne rouge qu’il participe à la fondation de l’association autrichienne pour les quartiers communautaires et les jardins familiaux (Österreichische Verband für Siedlungs-und Kleingartenwesen, OVSK), qui rassemble 50 000 familles viennoises et fonctionne sur les principes d’autogestion, de coopération et d’autonomie. Il fondera ensuite, en 1923, le Musée pour le logement et la planification urbaine, qui deviendra le Musée économique et social : il réunit pour ce faire acteurs politiques, économiques et sociaux de la ville de Vienne. Le musée devient un lieu de débats et de discussions, sur la société et l’économie des métropoles modernes, mais également sur l’État-nation et le monde contemporain.

C’est dans le cadre des expositions de ce musée, visant à montrer par des illustrations statistiques les résultats des quartiers communautaires et des jardins familiaux, mais aussi à donner aux citoyens les moyens de comprendre et de participer à la construction de la société urbaine, qu’Otto Neurath approfondit son travail de design graphique, aboutissant à la création des Isotypes.

L’invention des isotypes, ancêtres des pictogrammes

Otto Neurath est ainsi considéré comme l’inventeur, dans les années 1930, du système ISOTYPE (International System of TYpographic Picture Education, ou Système international d’éducation par l’image typographique), initialement appelé « méthode viennoise ». Procé­dure de trans­for­ma­tion du lisible en visible, les isotypes visaient à rendre intelligible à tous des informations et interrelations complexes, sous une forme qui combine des images simples et quelques mots. Il invente ainsi un langage visuel avec pour objectif premier qu’il soit universellement compréhensible.

Ce système repose sur le travail du transformateur . Le transformateur est la personne qui parvient, à l’aide de signes graphiques accessibles à tous, à rendre visible, à ordonner certaines informations, données, idées et implications. Il doit donc posséder des compétences statistiques (scientifiques) aussi bien qu’artistiques, pour la représentation et la visualisation. Le Musée économique et social avait ainsi recruté des experts venus d’horizons très variés (graphic designers, statisticiens, sociologues, mathématiciens, photographes, cartographes, etc.), capables de transgresser les frontières des disciplines. Car l’enjeu est bien plus que celui d’une représentation : il est celui de la production de connaissances sur le monde permettant d’agir dessus, grâce aux isotypes.

Si la filiation entre les isotypes et les pictogrammes ou le design graphique est souvent rappelée, l’invention d’Otto Neurath est avant tout un système de visualisation de données récoltées et interprétées scientifiquement et de manière pluridisciplinaire. Son prolongement le plus évident réside aujourd’hui dans les différentes formes de data visualisation et leurs applications, comme la cartographie ou le design d’information par exemple.

Otto Neurath a nourri et accompagné toutes ses activités par l’écriture d’un grand nombre d’ouvrages et d’articles. Dès demain, son œuvre entrera dans le domaine public , et cette perspective d’un accès libéré à une œuvre à la fois multiple et cohérente est plus que réjouissante.

Liens connexes


Article Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_...


Domaine public

L’œuvre d’Otto Neurath entre dans le domaine public en 2016, 70 ans après sa mort. Cependant, une grande partie de son travail sur les isotypes, réalisée en collaboration notamment avec sa femme, Marie Neurath (1898 -1986), devra attendre les 70 ans de la mort des collaborateurs pour entrer dans le domaine public.


C'est permis !

La majeure partie des travaux d’Otto Neurath n’est disponible à ce jour qu’en langue allemande : à partir de janvier 2016, il sera désormais possible de les traduire et de contribuer à les diffuser, les commenter, les enrichir et ainsi, de profiter pleinement de leur entrée dans le domaine public.


JPEG - 3.5 ko
Retour en haut