Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2019 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2019.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2019 > Karl Valentin

Karl Valentin

  • dimanche 2 décembre 2018
  • /
  • Dans le DP en

Karl Valentin, « le Charlie Chaplin allemand »

Valentin Ludwig Fey est né à Munich en 1882.
Il fut principalement un homme de théâtre. Sous le nom de Karl Valentin, il commence sa carrière en présentant ses sketches dans des tavernes bavaroises. Il se construit rapidement un personnage, une longue et maigre silhouette, incarnant des textes partant de situations quotidiennes, mais poussant jusqu’à l’absurde une logique toute personnelle. Son humour décalé, basé sur l’incompréhension et sur le langage peut faire penser à certains textes de Raymond Devos ou de Roland Dubillard.
En Lorelei, en cavalier, en danseuse aux pieds nus, il écrit et interprète ainsi plus d’une centaine de sketches qu’il interprète le plus souvent avec sa partenaire, Liesl Karlstadt. Leurs physiques opposés seront l’un de leurs ressorts comiques.
Attiré par le cinéma, il fonde son propre studio, et réalisera plus d’une cinquantaine de courts métrages dans lesquels il se met en scène. En 1929, il réalisera le « premier film parlant allemand », en interprétant la situation en direct derrière l’écran pendant la projection. Il sut également utiliser les médias sonores, jouant ses sketches et monologues à la radio et les proposant en disque.

En 1934, il décide de rendre concret son étrange univers en ouvrant le Panoptique, musée « expérimentable »qui voulait rendre irréelle la réalité du quotidien. On pouvait y voir, par exemple, une salle de cinéma dans laquelle des mannequins de cire attendaient une représentation qui n’aurait pas lieu. Trop étrange, cette expérience ne rencontrera pas le succès et fut un gouffre financier pour Karl Valentin et Liesl Karlstadt.

Artiste reconnu sous la République de Weimar, il sera écarté du monde du spectacle par le IIIeme Reich, et ne réussira pas à reconquérir son public à la fin de la guerre. « Le futur , regrettera-t-il, c’était mieux jadis ».
Il meurt le 9 février 1948 à Planegg d’une pneumonie, ayant pris froid après s’être laissé enfermé dans un théâtre à l’issue d’une répétition.
Reconnu et admiré par Berthold Brecht, Samuel Beckett (qui dira avoir « beaucoup ri bien tristement » à la lecture des textes de Valentin) ou Thomas Mann, il est temps aujourd’hui de redécouvrir et d’incarner ses textes et leur impitoyable mécanique comique.

Voici, par exemple, une situation que vous pourrez reproduire à l’envie, en toutes circonstances, avec une multitude de variations (vous avez encore trois longues semaines pour vous entraîner) :

LE MARI : Klara ! Je ne trouve pas mes lunettes. Tu sais où sont mes lunettes ?
LA FEMME : Hier je les ai vues dans la cuisine.
LE MARI : Comment ça, hier ! Il y a une heure j’étais encore en train de lire avec.
LA FEMME : C’est bien possible, mais hier tes lunettes étaient dans la cuisine.

L’art, c’est beau disait encore Karl Valentin, mais c’est du boulot.

Et, maintenant, c’est à vous…

Pour mieux visualiser l’artiste et son univers, découvrez le musée Karl Valentin à Munich :http://www.valentin-musaeum.de/

Ou écoutez un de ses sketches :

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/plus-on-est-de-fous-plus-on-lit/segments/prestation/4892/cabaret-karl-valentin-le-roti-de-lapin

Bibliographie Théâtre (tout aux Editions Théâtrales)

  • Vol en piqué dans la salle (et autres textes)
  • Les Chevaliers pillards devant Munich (et autres textes)
  • La Sortie au théâtre (et autres textes)
  • Le Cabaret satirique (et autres textes)
  • Le Bastringue (et autres sketches)
  • Scène à la gare
  • Le Rôti de lapin

Sitographie :


JPEG - 3.5 ko
Retour en haut