Calendrier de l'avent du domaine public - 2014/2015

Qui s’élèvera dans le domaine public en 2018 ?
Chaque jour de décembre, découvrons le nom d’un auteur dont les œuvres entreront dans le domaine public le 1er janvier 2018.

À propos
↧↧

Accueil > Entrants 2016 > Adolf Hitler

Adolf Hitler

  • jeudi 17 décembre 2015
  • /
  • Dans le DP en

Le présent article ne va pas détailler la vie et l’œuvre d’Hitler, tout le monde la connaît. Oui, c’est comme ça ! D’aucuns vont répondre qu’une notice sur un auteur sans résumé de sa vie c’est plutôt cocasse …

Bah oui, bah ça servirait à quoi de préciser ce que tout le monde sait déjà, à savoir qu’Hitler, Adolphe de son prénom, est un dictateur allemand, fondateur du nazisme, qu’il est l’un des responsables de la seconde guerre mondiale et des camps d’extermination et qu’il est mort suicidé dans son bunker le 30 avril 1945. Mis à part la date de sa mort (au fait, il est né le 20 avril 1889), le lecteur lambda ne se couchera pas moins con ce soir.

Vu qu’Hitler est mort il y a 70 ans, et qu’il ne semble pas être mort pour la France, ni pour l’Allemagne (ni pour personne d’autre d’ailleurs), ça veut dire que les droits d’auteur liés à son œuvre s’éteignent et que son œuvre s’élève dans le domaine public.

Là où le bat blesse c’est que ce monsieur a écrit un bouquin : Mein Kampf (Mon Combat). Ce livre, écrit durant les années de détention de l’auteur entre 1924 et 1925 est publié en deux tomes respectivement en juillet 1925 et en décembre 1926. Il a été un succès à la croissance exponentielle, en 1936 ce livre fut offert en cadeau de mariage aux couples allemands. En 1945, il est estimé à 10 millions d’exemplaires en allemand #AmélieNothombPwned.

Ainsi on peut résumer le problème comme suit :

Le best seller prônant l’idéologie nazie, écrit (comme un piedselon le traducteur Olivier Mannomi) par la personnalité historique considérée comme la plus ignoble qui ait existé, peut à partir du premier janvier 2016 être librement édité, diffusé, adapté par tout à chacun.

La question se pose donc : faut-il oui ou non permettre la libre réutilisation de Mein Kampf ?

Ainsi, Fayard souhaite sortir une nouvelle édition de Mein Kampf en 2016, avec des critiques et analyses d’historiens. On peut s’indigner que soit republié un livre qui "est l’acte de condamnation à mort de 6 millions de personnes dans les camps nazis et de 50 millions de morts au total dans la deuxième Guerre Mondiale. Il est la négation même de l’idée d’humanité universelle." (J.-L. Mélenchon)

D’autres au contraire sont favorables à sa réédition. En effet le constat est fait que le lecteur curieux aura vite fait de trouver des éditions versions numériques de Mein Kampf. Ainsi, pourquoi en interdire la réédition, alors que celui qui souhaite vraiment l’obtenir l’obtiendra ? Christian Ingrao, historien du nazisme et chercheur au CNRS pense qu’"Il faut arrêter de croire que Mein Kampf nazifierait les égarés qui tomberaient dessus par accident. C’est un livre qui ne peut convaincre que des convertis". De plus avec une édition agrémentée de critiques et de notes d’historiens et de spécialistes, il y a une véritable valeur ajoutée, qui est la base de la notion de domaine public, à savoir l’ajout de connaissances sur les connaissances déjà existantes.

D’autres encore proposent de publier une édition critique gratuite en ligne, ceci afin d’éviter que la vente de Mein Kampf génère des bénéfices plutôt embarrassants.

En attendant, le fait est là : le premier janvier 2015, Mein Kampf nous appartient, qu’allons nous en faire ?


Article Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Adolf...


JPEG - 3.5 ko
Retour en haut